Entre terre et ciel (Centre des arts, Chicoutimi) – 2022

Image : Paul Cimon

Exposition du 27 janvier au 23 février 2022
Centre des arts et de la culture (Saguenay)

Le Club de prospection figurée, fondé en 2020 par les artistes en arts visuels Magali Baribeau-Marchand et Mariane Tremblay, initie ses activités par le projet de recherche-création immersif Entre terre et ciel. Sa première phase TERRE consiste à explorer les relations poétiques traversant les idées de forêt affective  et d’acuité perceptive menant à un imaginaire de la nature renouvelé, réenchanté. 

Sur le lot à bois du Lac Hibou à Saint-Nazaire, accompagné de ses gardiens Louis et Christiane, le Club a  réalisé plusieurs immersions à différentes saisons en 2020 et 2021. Technicien forestier travaillant en forêt depuis plus de 40 ans, Louis leur a transmis sa passion et ses connaissances sur le terrain. Curieuse et  généreuse, Christiane leur a dévoilé les secrets chuchotés entre les arbres, au pied des crans, à la surface du  lac. On y apprend entre autres qu’une partie du lot a été la proie d’un incendie il y a plusieurs décennies : il n’en porte maintenant plus que la cicatrice, par la manière dont il s’est régénéré.  

Le projet aura permis de sonder leur lien (respectif et croisé) de filiation à la forêt. Pour Mariane, celui-ci  passe par une dimension anecdotique et mystérieuse du « bois » en général transmise par sa grand-mère maternelle. Pour Magali, c’est davantage une relation physique et affective envers cette terre familiale, et  la résonance en elle des forêts qui ont jalonné sa vie depuis l’enfance. Portant attention à la symbolique, à  la signalétique et aux détails de cette forêt dense et animée du Lac Hibou, elles se sont permis de la (re) découvrir à leur manière, le regard de l’une affectant celui de l’autre. 

Comme une pellicule sur laquelle s’imprime la lumière, la nature est une matière à travers laquelle s’inscrivent les récits, et d’où ils surgissent. 
(Hessler, Stefanie, et al. Quand la nature ressent. Momenta, Biennale de l’image, 2021.)

Alliant art et sciences naturelles, le Club de prospection figurée se veut une rencontre à double résonance entre deux artistes aux pratiques parentes et leurs membres-invités en provenance de différents champs d’expertise. Son approche de co-création sous-tend un rapport à notre environnement et aux cycles  interreliés qui le constituent, tout en gardant une dimension poétique introspective. Inspirée des  corrélations entre terrestre et céleste, du sous-sol aux confins de l’univers, sa recherche se compose de corpus sculpturaux, installatifs, dessinés, photographiques, vidéographiques et sonores. La construction des œuvres se décline en moments de prospection empirique et symbolique, puis de remaniements en atelier, activant ainsi les fragments de territoire inventoriés et leur signification figurée. Le Club de prospection figurée aspire à incarner la valeur du respect des ressources à travers les actions de son  processus de création. 

Ce projet est rendu possible grâce au Conseil des arts et des lettres du Québec et à la MRC du Fjord-du Saguenay dans le cadre de l’Entente de partenariat territorial en lien avec la collectivité du Saguenay–Lac Saint-Jean, ainsi qu’à la collaboration du Centre SAGAMIE (Alma) et du Centre de production en art  actuel TOUTTOUT (Saguenay). Les artistes tiennent à remercier tous les partenaires et collaborateurs  qui ont pris part aux différentes phases de production et de diffusion du projet, en particulier Louis et  Christiane, Alexis, Marlène, Gabriel et Caleb, Chantale et Arnaud, Constantin, Alexandra et Isabelle de Ville Saguenay, Mathilde et Nicholas du Centre SAGAMIE, ainsi que Boris de TOUTTOUT.

Images : Paul Cimon