Biennale internationale du lin de Portneuf – 2015

Du 20 juin au 27 septembre 2015
Deux œuvres exposées dans l’église Saint-Joseph de Deschambault
Commissaires : Lalie Douglas et Barbara Wisnoski

Voir le programme de l’événement
www.biennaledulin.com

.

 


La pérennité des contacts

Diptyque vidéo de 15 min 34 s et 11 min 32 s
Masque de lin, cendrier sur pied

 

© Gabriel Fortin
© Gabriel Fortin

 

Les matières changent de formes, de phases et d’états. Elles se dématérialisent aussi.  Puisque la peau est intimement liée au textile, je m’intéresse pour ce projet à la poésie des contacts et des frottements qu’ils entretiennent. La peau porte le vêtement et le fardeau des années. Entre obstruction et dévoilement, entre identité et anonymat, l’installation présente le diptyque vidéo d’une action où une cagoule sans orifice fabriquée en fil de lin est portée comme un corset. Le visage marqué par les mailles, des marques éphémères s’éternisent dans la vidéo jouée en boucle et la mouvance des matières est amplifiée par un geste de déconstruction. Toute en lenteur, l’action trouve à s’incruster dans le temps, à l’image des suaires de lin conservant les corps à travers les âges.

 


Champ de bataille

Tissu, bois, brosses d’acier

bilp_mariane_bataille_web
© Gabriel Fortin

 

À hauteur de plants de lin, cette installation de multiples cercles à broder dans lesquels sont tendues différentes couches et superpositions de tissu est destinée à prendre son sens dans un processus d’amincissement établi sur toute la durée de l’exposition. À l’aide de brosses d’acier, le public est invité à user les surfaces et à brosser des «topographies». Prendre conscience de la matière et faire expérience du textile par les sens. L’œuvre sera ainsi marquée par l’accumulation de gestes, ralliant les mains anonymes dans une tâche commune, celle de creuser des cavités. Les dénivellations seront chargées du labeur collectif. Fil après fil, la trame textile dévoilera des motifs créés par l’usure, comme le sol révèle ses strates.

 


Articles de presse

Biennale du lin de Portneuf : tendre des fils invisibles, Le Soleil, 27 juin 2015.
Deux artistes de la région exposent à la Biennale internationale du lin de Portneuf, Le Point, 30 juin 2015.

© mariane tremblay, 2015